Patch minceur : ils ont leurs limites

Quand on veut perdre du poids, la recherche du produit le plus rapide et le plus efficace est évidente. Et quand on entend parler ici et là, du patch minceur, savoir s’il est fiable devient une obligation.

Pour cela, il faut chercher à en savoir davantage sur ce produit, ses composants, ses effets, ses limites et les raisons pour lesquelles les pilules pour maigrir sont considérées comme une alternative idéale.

Qu’est-ce que le patch minceur?

Le patch minceur agit en principe comme coupe-faim. Placé sur la peau, la molécule active passe d’abord au niveau de l’épiderme, puis dans le sang, pour atteindre au final le système nerveux.

Il envoie un influx de satiété artificielle au cerveau, qui, à son tour, renvoie le même signal au corps, d’où l’effet de coupe-faim.

Ce processus a déjà été adopté par d’autres produits coupe-faim sous forme de compléments alimentaires ou comprimés, comme le patch de nicotine qui agit d’une façon continue et fait dissoudre régulièrement  une bonne dose déterminée tout le long de la journée.

Il n’y a pas donc d’heure de prise déterminée, il suffit d’en prendre.

Sauf que ce produit n’a pas que des avantages, il a des limites qu’il faut connaître.

Limites du fameux patch minceur

La première limite est que le patch minceur n’agit que localement. Son prix prohibant est une autre limite handicapante. La perte de poids est progressive à cause de son effet. Mais sa limite capitale est que son action n’est pas généralisée à tout le corps, et ce, peu importe la taille de la personne, la zone traitée reste restreinte.

Autre handicap, c’est qu’il s’impose comme une nouvelle habitude à envisager chaque jour, modifiant ainsi le quotidien de chacun. Les crèmes amincissantes représentent aussi le même problème, puisque outre cela, ces dernières nécessitent un temps supplémentaire dédié massage.

Un procédé constamment évoqué quand on parle d’amincissement. Son rôle est primordial puisque c’est le seul moyen pour permettre aux principes actifs du produit de s’introduire dans le corps via l’épiderme. Les crèmes et le massage, comme produits amincissants peuvent être envisagés comme méthodes  complémentaires.

Les effets du patch n’ont jusqu’à ce jour, pas été ni testés ni prouvés scientifiquement et médicalement. Autre constat, ce produit, utilisé seul, ne peut promettre des résultats efficaces de perte de poids. Une alimentation équilibrée, des exercices physiques et d’autres produits doivent doivent intervenir pour complémenter son action.

Présentation des pilules pour maigrir comme alternative idéale au patch minceur

Les pilules pour maigrir sont considérées comme une alternative idéale, vu leur constitution 100% naturelle. Déjà approuvées et testées, puisqu’elles ont déjà passé 8 tests cliniques reconnus. Leur succès en Angleterre bat son ail depuis 2011,  et, la bonne nouvelle, aujourd’hui elles sont disponibles en France.

Leur principe actif découle d’une substance extraite d’une plante ayant des propriétés médicinales. Il permet de mener à bien un régime amaigrissant en bloquant l’envie de grignoter entre les repas. Cette tentation qui engendre le plus souvent un excès de poids à cause de l’apport supplémentaire de calories.

Un régime amaigrissant et une alimentation équilibrée favorisent la perte de poids et empêchent le gain de poids. Cela est encore plus prononcé quand on a tendance à manger beaucoup pour faire face à des situations de stress ou d’angoisse générées par notre quotidien.

Les gélules pour maigrir ont un effet plus efficace et plus rapide que les patchs. Issus de produits naturels qui ont la caractéristique de couper la faim, elles assurent une perte garantie de poids dans un délai court, et traitent de la même façon la totalité du corps, sans aucun effet néfaste pour la santé.

Cette pilule, loin d’être miraculeuse, elle doit être combinée à une alimentation équilibrée et à un exercice physique régulier pour atteindre l’objectif souhaitable.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *